Et les offices de tourisme dans tout cela

Un peu d’histoire

Alors qu’on les appelait encore « syndicat d’initiative », les premières structures naissent en 1875 dans les Vosges, dans le but d’accueillir les visiteurs venus découvrir les massifs alentour.

Mais les syndicats d’initiatives vont connaître un véritable essor durant l’entre-deux-guerres, où une véritable organisation en fédération se met en place. Durant la Seconde guerre mondiale, et malgré l’Occupation, les syndicats d’initiative continuent de fonctionner et d’offrir un service.

Le manque de financement public se fait sentir après la Seconde guerre mondiale et en 1964, ils deviennent des offices de tourisme dont le but sera d’accueillir les touristes et de promouvoir les traditions locales d’une région après que l’État ait pris pleinement conscience des enjeux que le tourisme pouvait représenter.

Aujourd’hui, les offices de tourisme font partie intégrante du paysage français et sont une source d’aide précieuse pour les voyageurs.

Quel est le but des offices de tourisme ?

Comme pour les congrès & convention bureau, l’activité des offices de tourisme est précise et réglementée par le gouvernement français. Selon le Code du tourisme, les missions suivantes sont confiées aux offices :

  • Accueillir et informer des touristes
  • Promouvoir le tourisme de la commune ou du groupement de communes, en coordination avec le CDT et le CRT
  • Coordonner les interventions des divers partenaires du développement touristique local.

Ils peuvent également être chargé de missions complémentaires :

  • Élaboration et de la mise en œuvre de la politique locale du tourisme et des programmes locaux de développement touristique, notamment dans les domaines de l’élaboration des services touristiques, de l’exploitation d’installations touristiques et de loisirs ;
  • Des études ;
  • De l’animation des loisirs,
  • De l’organisation de fêtes et de manifestations culturelles ;
  • Commercialisation des prestations de services touristiques ;
  • Être consulté sur des projets d’équipements collectifs touristiques (obligatoire pour les offices de tourisme EPIC).

Afin de réussir au mieux l’organisation de ces événements, ils peuvent être amenés à se servir de logiciels spécialisés tels que Lab Event.

En France, on compte actuellement 1 402 Offices de tourisme et 183 Syndicats d’initiative, tous fédéré à la Fédération Nationale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative (FNOTSI). Cette fédération crée au début du XXè siècle propose l’annuaire des offices de tourisme et de syndicats d’initiative, un agenda des manifestations et événements culturels en France, un magazine du tourisme en France ainsi que des bons plans de séjours et de sorties en France. La Fédération dispose d’un budget cumulé de 800 millions d’euros.

Tout comme les hôtels, les Offices de tourisme peuvent être classés et obtenir d’une à quatre étoiles selon des critères rigoureux à respecter, comme les moyens mis en œuvre pour l’accueil du public, l’accessibilité au public, la signalisation, etc.